Peut-on faire confiance aux produits bio ?

Il suffit de se rendre au supermarché pour s’apercevoir de la quantité de produits bio qui remplissent nos allées. Des fruits et légumes en passant par le pain et les plats cuisinés, les labels bio se trouvent sur une multitude de produits. Après l’Allemagne, la France est le pays le plus consommateur de produits bio en Europe. Pourtant, pouvons-nous réellement faire confiance à ces produits estampillés « bio » ?

Faire confiance produits bio

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Qu’est-ce que le bio ?

Selon l’Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’agriculture biologique, on définit un produit bio lorsque sa production respecte les milieux naturels tout en excluant l’utilisation de produits de traitement chimiques comme les OGM. Cependant, une liste de pesticides avec obligation d’être naturels sont autorisés. Ces produits doivent aussi avoir au minimum 70% de leurs ingrédients issus de l’agriculture biologique. Après avoir passé un contrôle ces produits certifiés bio reçoivent le sigle vert AB sur leur étiquette, reconnaissable par les consommateurs.

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Pourquoi manger bio ?

Bien plus qu’une simple mode, le marché du bio prend de plus en plus d’ampleur chaque année, comme le montre une étude de 2018 de l’agence bio française. Le marché du bio a connu une augmentation de 1,4 milliards d’euro face à 2017. En effet, 5% des achats alimentaires des ménages français sont réservés au bio. Les produits consommés sont au premier lieu ceux d’épicerie avec 23% puis vient les fruits et légumes avec 19%.

Les bienfaits du bio sur notre corps

Les consommateurs privilégient le bio car il présente avant tout des avantages sur notre santé, grâce à sa composition sans produits chimiques, très nocifs autant pour l’Homme que pour l’environnement. Les médecins estiment que le fait de manger bio réduit de 30% l’exposition aux pesticides chimiques.

Consommer bio c’est aussi manger des produits cueillis à maturité et des fruits et légumes de saison, plus riches en vitamines. Mais comme toute chose l’agriculture bio n’est pas parfaite.

Les avantages pour l’environnement

Le bio permet de dynamiser les agriculteurs français, qui limitent la chaîne de production (moins de transports et de coût de transformation) et donc bénéficient d’un meilleur revenu.

De plus, en n’ayant pas recours aux pesticides, ces produits « verts » permettent de ne pas polluer les sols et les nappes phréatiques (déjà bien assez contaminés…).

Produits Bio

Manger bio permet de manger bien pour préserver sa santé et protéger l’environnement. L’équilibre naturel peut reprendre place avec tous les acteurs (les insectes, abeilles, oiseaux) qui permettent d’entretenir les cultures.

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Les limites du bio

En effet, manger bio est assez coûteux, voire très coûteux en magasin spécialisé. L’association UFC Que Choisir estime qu’un panier bio coûte 79% plus cher qu’un panier avec les mêmes produits conventionnels. L’étude a été réalisée sur un panier moyen annuel de fruits et légumes. Et le panier de produit bio s’est retrouvé de 292 euros plus cher qu’un panier lambda. Selon le président de l’association, on peut s’apercevoir que 77% des français jugent que les produits biologiques sont trop chers.

Les impacts écologiques

Au niveau environnemental, le bio pose problème. Outre les bienfaits sur le recyclage des déchets ou la limitation de la pollution environnementale, les cultures bio ont besoin de plus de surface pour produire une même quantité avec l’agriculture conventionnelle, ces cultures vont donc contribuer à l’émission de gaz à effet de serre. Il sera difficile de nourrir toute la planète en utilisant uniquement des produits bio, sans qu’il n’y ait un réel impact écologique. 

Les méfaits sur notre santé

De plus, bien que les produits bio n’utilisent pas de produits chimiques définis comme dangereux, l’agriculture biologique utilise d’autres produits de pesticides naturels autorisés, mais pas moins dangereux pour la santé. Le sulfate par exemple a été retrouvé dans des produits issus de l’agriculture biologique. Il est responsable de symptômes tels qu’une irritation des yeux, un tiraillement de la peau ou des nausées. On a aussi trouvé des traces de cuivre dans la production de certains vins bio.

Enfin, il est aussi important de souligner que le bio ne signifie pas toujours bon pour la santé ! Certains gâteaux ou yaourts peuvent avoir le label AB mais lorsqu’on se penche sur la liste d’ingrédients, on se rend compte qu’ils sont bourrés de sucre. Si vous avez le temps, je vous recommande de privilégier le fait-maison.

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Manger bio et bien, une question d’équilibre

La plupart des consommateurs de bio achète ces produits en grande surface et en magasin spécialisé. La part de la vente directe ou auprès des agriculteurs est bien plus faible. Il faut trouver l’équilibre entre consommer des produits meilleurs pour la santé et qui peuvent s’avérer bénéfiques à l’environnement et aux animaux. D’ailleurs, s’il y a bien des familles d’aliment que je préfère choisir bio ce sont les œufs et le lait.

Bio

Pour cela, privilégiez des produits bio bruts et non transformés aux plats cuisinés bio issus de grande production par exemple. Faites vos propres gâteaux, barres de céréales et plats. En plus d’être délicieux, c’est aussi très économique !

D’autres alternatives peuvent être adoptées, comme réduire sa consommation d’aliments d’origine animale ou limiter le gaspillage alimentaire. On peut aussi cultiver certains produits dans son potager, en quantité nécessaire aux besoins de la famille. Certains fruits et légumes sont très facile à faire pousser : les carottes, les radis, des plants de tomates cerises ou de fraises.

Pour consommer bio tout en étant responsable, mieux vaut acheter à des productions locales de proximité ou au marché qu’aux grandes enseignes. En plus de dynamiser sa région, de réduire les transports ou autres étapes des circuits de commercialisation en grandes surfaces, on achète des produits de meilleure qualité et bien plus frais qu’en magasin.

Et vous, êtes-vous consommateur de produits bio ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *