Prise de poids : et si le stress était en cause ?

Nombreux sont ceux qui se mettent à empiler les kilos lors des périodes de stress. Je ne vous le cache pas, les femmes sont les plus concernées par ce problème. Oui, c’est injuste, mais qu’est-ce qui explique ce phénomène et surtout comment y remédier ? Rassurez-vous, je vous fournirai les réponses tout au long de cet article.

Prise de poids et stress

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Le stress peut donner faim 

La nourriture est pour beaucoup une façon de trouver un certain réconfort psychologique pendant les moments de stress. Mais si vous vivez dans un environnement stressant (un patron qui vous met la pression ou une vie personnelle chaotique), vous allez devoir chercher ce réconfort pratiquement tous les jours. Vous l’aurez compris, vous n’allez pas arrêter de manger.

Il arrive même que l’on ne sache plus faire la différence entre le besoin et l’envie de manger. Évidemment, si vous êtes incapable de reconnaître les signaux de faim et de satiété, vous allez continuer à manger, ce qui provoquera inévitablement la prise de poids. Le pire est que le stress ne va pas toujours de pair avec une alimentation saine. 

Faim hamburger

Souvent lié à une vie débordée, le stress vous amène à faire moins attention à ce qui se trouve dans votre assiette. Trop occupés pour cuisiner, les gens qui mènent une vie à 100 à l’heure finissent souvent par opter pour des plats préparés qui ne sont généralement pas bons pour la ligne et pour la santé en général (gras, hypercaloriques, sucrés). Le combo fatal !

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Qu’est-ce qui explique cette envie de manger ?

Le coupable se nomme le cortisol. Il s’agit de l’hormone du réveil et de la mise en alerte. Indispensable à l’organisme, il est produit par les glandes surrénales lorsque vous êtes en état de stress. Le cerveau reçoit alors un message indiquant que le corps a besoin d’être nourri et qu’il est nécessaire de stocker de l’énergie.

Bien que le cortisol soit indispensable, s’il est présent en grande quantité, des dérèglements peuvent survenir et affecter le métabolisme. Vous serez amené à manger plus que nécessaire. L’énergie stockée par l’organisme va s’accumuler sous forme de graisses dans la région abdominale principalement. Le stress peut ainsi être le responsable du gonflement de votre ventre ou de l’augmentation de votre tour de taille.

Maintenant que le lien entre le stress et la prise de poids est prouvé, le conseil que je peux vous donner est d’apprendre à tempérer vos problèmes de stress excessif pour que vous soyez bien dans votre tête et dans votre corps. Certains compléments proposés par la marque Anaca3 ayant une action coupe-faim peuvent aussi vous aider à réguler vos envies de grignoter.

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Oubliez les régimes et écoutez votre corps

Si l’origine de votre surpoids est liée au stress, le fait de suivre un régime pourrait renforcer le problème plus qu’il ne le résoudra. Pour réguler la prise de nourriture et de poids, le mieux est d’apprendre à vous concentrer sur les signaux de faim et à être consciente de vos émotions. Sachez qu’il y a une technique pour cela : la cohérence cardiaque.

Il s’agit d’une forme de respiration rythmée ayant pour objectif de modifier la perception du stress. La cohérence cardiaque agit donc indirectement sur la sécrétion de cortisol. Et en tenant compte de ce qui a été évoqué plus haut, moins vous sécrétez de cortisol, moins vous aurez la sensation d’avoir faim. Alors, comment se pratique cette technique ?

La cohérence cardiaque vise à synchroniser le rythme de la respiration et celui du cœur. Pour cela, il vous faudra effectuer une respiration lente et régulière de 6 cycles par minute. Pratiquée 5 minutes d’affilée, cette respiration permet de réduire considérablement votre niveau de stress. Ça ne coûte rien et ça peut vraiment aider alors, pourquoi ne pas essayer ?

Yoga

D’autres méthodes existent pour faire la paix avec son esprit comme la méditation. Les sports doux comme le yoga ou le pilates sont aussi excellents pour se recentrer sur son corps et sa respiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *