Comment remédier aux ballonnements ?

En général au saut du lit tout va bien côté estomac, mais durant la journée, il n’est pas rare de sentir son abdomen s’arrondir de plus en plus, surtout après les repas. Ces gênes incommodantes sont parfois accompagnées d’éventuelles crampes abdominales et flatulences. Vous voyez de quoi je veux parler ? Si oui, ne cherchez plus, vous êtes surement sujet(tes) aux ballonnements. Pour comprendre à quoi ils sont dus et y remédier, je vous invite à découvrir quelques conseils anti-ballonnement simples et efficaces. Suivez le guide !

Ballonnements ventre

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Les principales causes des ballonnements

Avant de parler des astuces pour remédier aux ballonnements, il est intéressant d’en comprendre les causes (pour mieux les combattre !). Parmi les plus courantes, l’excès d’air dans le système digestif se trouve en tête de liste. Généralement, l’accumulation de gaz dans l’estomac ou dans l’intestin provient de la manière de s’alimenter, notamment lorsque l’on mange trop vite.

Les problèmes de ballonnements et de flatulences peuvent également être provoqués par les aliments qui composent vos menus. En effet, les légumineuses et les crucifères (brocolis, chou-fleur, choux de Bruxelles, etc), entre autres, provoquent un surplus d’air dans l’abdomen.

La bière ainsi que les boissons gazeuses constituent également une autre source de flatulence. Lorsque vous en buvez, vous pouvez sentir la formation de bulles supplémentaires, que ce soit dans votre bouche ou lorsque vous avalez, n’est-ce pas ? Voilà pourquoi la quantité d’air ingérée est plus élevée.

Et enfin, on peut aussi citer l’intervention des bactéries intestinales qui se nourrissent des sucres complexes non assimilés par l’organisme, provoquant ainsi la formation de gaz. Les flatulences produites contiennent de l’oxygène et des composés généralement inodores, ainsi que du sulfure d’hydrogène à l’origine des odeurs désagréables.

Le trop-plein d’air dans l’estomac et dans les intestins peut également être provoqué par le fait de :

  • Boire du thé ou du café chaud ou brûlant par petites gorgées
  • Boire du jus avec une paille
  • Mâcher du chewing-gum
  • Fumer, notamment la pipe ou le cigare

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Les bons gestes à adopter pour éviter les ballonnements

Il existe plusieurs astuces simples à mettre en oeuvre permettant d’éviter les ballonnements et les flatulences, particulièrement désagréables au quotidien.

Ventre

1. Mangez par petites portions

Dans le cas où vous remarquez un ventre ballonné après chaque repas, il est conseillé de manger en plus petites quantités en évitant les assiettes trop pleines et en répartissant les apports nutritionnels, votre système digestif sera moins malmené. Mangez votre fruit deux ou trois heures après le déjeuner par exemple.

2. Mâchez bien chaque bouchée

Comme précisé plus haut, le fait d’avaler les repas de manière précipitée provoque l’excès d’air dans le système digestif. Par conséquent, prenez le temps de bien mastiquer ce qui se trouve dans votre bouche. Vous apprécierez mieux la saveur des aliments qui composent votre menu, ce qui permet aussi de réduire la quantité avalée.

D’un autre côté, lorsque vous prenez le temps de bien mâcher chaque bouchée, la salive est produite en quantité plus élevée. De ce fait, le travail de digestion est facilité et le risque d’aérophagie est limité. Évitez surtout de manger debout ou devant un écran.

3. Choisissez bien vos boissons

Comme précisé précédemment, les boissons alcoolisées cumulant sucre et bulles telles que la bière sont à éviter. Il en est de même pour les boissons gazeuses comme les eaux pétillantes ou les sodas qui favorisent la formation de gaz dans le système digestif.

Thé, tisane et eau plate constituent les boissons à privilégier pour réduire les risques de ballonnements. Cependant, évitez de boire plus d’un verre d’eau durant le repas. Il est préférable de répartir l’apport hydrique dans la journée, sachant que vous devez boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

4. Les aliments à éviter

Je vous invite à découvrir ma liste des aliments à consommer avec modération, car réputés pour provoquer des ballonnements, contractions et maux de ventre. Cependant, l’organisme réagissant différemment d’un individu à un autre, il se peut que vous n’ayez aucun mal à digérer certains de ces aliments.

  • Champignons
  • Oignons
  • Légumineuses (haricots, petits pois, fèves, lentilles…)
  • Tous types de choux
  • Aliments contenant des édulcorants (ingrédients ayant un goût sucré tel que l’aspartame)
  • Plats gras ou très sucrés

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Les remèdes maison pour venir à bout des ballonnements

Vous êtes sujet à des ballonnements après un repas trop copieux ? Voici quelques astuces efficaces qui vous aideront à dégonfler rapidement et à atténuer ces sensations de lourdeur.

  • Évitez de porter des vêtements trop serrés
  • Pratiquez des massages doux sur le bas du ventre comme des mouvements circulaires
  • Buvez une tasse de tisane au fenouil ou à la camomille
  • Mâchez des graines de fenouil, du cumin ou un gingembre cru (plutôt compliqué je vous l’accorde)
  • Buvez un verre d’eau tiède dans lequel vous avez préalablement versé quelques gouttes d’huile de menthe
  • Avalez une cuillerée de bicarbonate de sodium diluée dans un verre d’eau
  • Croquez un comprimé de charbon végétal (500 mg ou 1 g) 2 heures avant ou après un repas lourd
  • Le top selon moi : bougez ! Pratiquez quelques minutes de yoga ou offrez-vous une promenade de quelques dizaines de minutes, car la marche à pied favorise la libération de l’excès de gaz et l’évacuation des selles grâce aux mouvements intestinaux qui sont favorisés.

[wpsm_divider top= »20px » bottom= »20px » style= »dotted »]

Quand faut-il consulter ?

Dans le cas où aucun des remèdes ci-dessus ne marche et que les ballonnements persistent pendant plusieurs jours, il vaut mieux consulter. N’oubliez pas que le médecin est le mieux placé pour définir la cause sous-jacente des ballonnements (maladie intestinale, côlon irritable, problèmes rénaux…) et le type de soin adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *